Queens of Snakes

Mocassin à tête cuivrée, crotalus horridus, fer de lance. Vous l’avez ? Aujourd’hui on va parler serpent et pas de n’importe quel serpent ; le mamba noir. Queens of Snakes est un podcast immersif narrant la plongée de deux amies dans le monde du grand banditisme.

 

Juliana et Constance, suite à un mystérieux colis, vont devoir s’occuper d’œufs de serpents. Découvrant alors un business juteux, elles vont se lancer dans la contrebande de reptiles. Meurtres, braquage et chasse au serpent s’enchaînent et s’enlacent, toute cette trame principale est recoupée par des intrigues secondaires (situation amoureuse et familiale). Le podcast offre un véritable guide du parfait éleveur de mamba noir, l’expertise des reptiles présente renforce l’immersion immédiate.

Diffusé début Janvier 2019, le podcast invite aux micros des personnalités reconnues comme Joey Star et Malik Bentallah. Cependant, Queens of Snakes ne brille pas par un scénario original mais reste un «thriller» intéressant. Petite mise au point, le podcast en tant que thriller n’est pas crédible, il est à aborder en tant que série B (petit budget, pas de grandes prétentions) l’auditeur est bercé et guidé par les doux sifflements des serpents.

Quelque chose de regrettable est la volonté de transposer littéralement une série en audio. Ce nouveau média à la mode qu’est le podcast est à double tranchant ; les créateurs de contenu sont à leurs premiers essais. N’ayant pas encore de code propre à lui-même il y a un véritable risque de se baser sur un support connu (en l’occurrence ici le 7ème art) et de simplement le transposer. Le risque est encore  plus grand concernant les podcasts narrés. Cela s’exprime par exemple par le manque d’effets sonores pour marquer et baliser l’histoire, notamment durant les voyages en Afrique. Le podcast se focalise peut-être trop sur l’action sans tisser un environnement singulier.

Ainsi, Queens of Snakes est une bonne entrée en matière dans les podcasts à intrigue, n’hésitez plus, ayez confiance.

«Que je puisse veillez sur toi
Fais un somme sans méfiance
Je suis là, aie confiance »

 

Romain Normand

Leave a comment